Sortie pour deux cosmonautes russes

Publié par Philippe VOLVERT le 18-08-2017

Deux cosmonautes sont sortis de la station spatiale pour effectuer divers travaux à l'extérieur du complexe orbital - Photo Nasa

Les cosmonautes Sergeï Ryazansky et Fyodor Yurchikhin ont effectué une sortie de 7 heures et 34 minutes. Il s’agissait de la 43ème du genre réalisée par des cosmonautes russes depuis la station spatiale internationale.

La sortie de jeudi a débuté par déploiement de cinq satellites Cubesat apportés récemment par un cargo Progress. Contrairement à la méthode américaine qui consiste à éjecter les satellites enfermés dans des containers, les Russes privilégient le lancement à la main lors d’une sortie extravéhiculaire. L’opération a été réalisée d’une main de maître par Sergeï Ryazansky depuis le sas du module Pirs.

Une fois la livraison des Cubesat terminée, Fyodor Yurchikhin est sorti rejoindre son compère pour effectuer divers travaux sur le segment russe. Ils ont réalisé certaines tâches de maintenance et installé une nouvelle expérience sur le module Zvezda. Impakt exposera un certain nombre de matériaux et d'échantillons de revêtement à l'environnement spatial pour étudier la manière dont ils se dégradent. Ils seront exposés aux gaz d'échappement des propulseurs de la station spatiale pour mesurer la contamination et la corrosion causée par les résidus propulsifs.

Avant de rentrer, les deux cosmonautes ont mis en place une main courante qui facilitera les déplacements à l’extérieur et ont récupéré leur caméra Go Pro.

A l’occasion de cette sortie, le cosmonaute Fyodor Yurchikhin a pu évaluer les performances du scaphandre Orlan-MKS, utilisé pour la première fois. Orlan MKS propose plusieurs améliorations par rapport à ses prédécesseurs. Il a été conçu pour être utilisé une vingtaine de fois sur une durée de vie de six à sept ans, grâce à de nouveaux textiles de protection extérieure. Par rapport aux anciennes combinaisons, celle-ci propose un système automatisé pour le contrôle thermique, un ordinateur qui gère la température et qui assure le suivi des différentes fonctions de support vie. Son autonomie est étendue jusqu’à neuf heures.

La sortie des cosmonautes russes intervient vingt-quatre heures après l’amarrage parfait du vaisseau américain Dragon. Celui-ci a été lancé dimanche par une fusée Falcon depuis la base de Cap Canaveral. Il achemine près de trois tonnes de fret aux occupants de la station spatiale.