Des laboratoires à visées commerciales pour l’ISS

Publié par Philippe VOLVERT le 11-02-2018

La station spatiale internationale va s'ouvrir davantage à son exploitation commerciale en disposant de nouveaux emplacements pour les expériences - Photo NanoRacks

Il y a quelques jours, NanoRacks et l’Agence Spatiale Européenne annonçaient chacune leur intention d’installer un laboratoire à visées commerciales sur la station spatiale internationale.

NanoRacks Airlock

Fondée en 2009, la société NanoRacks est devenue un partenaire de choix pour la Nasa dans l’exploitation commerciale de la station spatiale. En moins de dix ans, elle a envoyé près de 600 charges utiles dans l’espace. Aujourd’hui, elle dispose même de ses propres équipements à bord du complexe orbital.

Dans le cadre du « Space Act », la Nasa a signé plusieurs accords avec des entreprises privées pour la commercialisation d’une partie de la capacité de l’ISS. NanoRacks compte en profiter en installant un sas qui offrira un volume cinq fois plus important pour le déploiement des satellites que ce qui existe pour le moment. Les opportunités commerciales ne se limiteront pas à cette unique fonction. Le module pourra abriter des racks pour la recherche et disposera d’espaces pour les racks à installer à l’extérieur. Le NanoRacks Airlock sera amarré au module Harmony en octobre 2019 et disposera d’un volume de 4 m3.

Bartolomeo

De son côté, l’ESA souhaite également ouvrir la station spatiale aux expériences d'opérateurs privés. En partenariat avec Airbus Defence and Space, elle met au point la plate-forme extérieure Bartolomeo. L’agence spatiale se chargera du lancement par un vaisseau Dragon en mai 2019, son installation sur le module Columbus au cours d’une sortie extravéhiculaire et des opérations. Airbus finance le développement de la plate-forme et s'occupera de son exploitation commerciale et l'intégration des charges utiles.

Bartolomeo dispose de 11 emplacements qui sont chacun flexible. Un utilisateur pourra proposer une charge utile de 5 kg et ne mesurant pas plus de 0,5 m3 en partageant l’emplacement avec d’autres expériences, ou profiter d’un emplacement de 450kg à lui seul. Chaque expérience louera son espace pour une durée minimale de un an et ne nécessitera pas d’entretien de la part des astronautes.

Bartolomeo ce n’est pas qu’une plate-forme mais un service complet avec un contrôle des expériences en direct depuis le sol et la possibilité de récupérer des échantillons, le tout avec vue imprenable sur la Terre. La plate-forme arrive à point nommé alors que les centres de recherche rencontrent des difficultés pour disposer de places pour leurs expériences. Avec Bartolomeo, Airbus annonce être en mesure de pouvoir lancer une expérience 18 mois après la signature du contrat avec le client.